Référencement en 24H : attention aux raccourcis

Pour aller plus vite et accélérer l'indexation et le positionnement d'un site, on pourrait avoir tendance à confier les tâches répétitives à des robots, des logiciels ou des petites mains du tiers/quart monde (quand elles ne cousent plus de ballons de football).

Les outils d'automatisation sont bien souvent mal utilisés : configurés sans réel discernement, ils causent des dégâts considérables sur la Toile. On pourrait comparer leur mauvais usage à l'utilisation que fait un jeune soldat découvrant la mitrailleuse lourde quand il faut réaliser un unique tir de précision sur une canette posée à 30 mètres...

La plupart du temps, les conséquences ne se font pas attendre. Dans le billet précédent, je démontrais les causes possibles de ce qui pourrait ressembler à une levée de pénalité mais qui ne serait en fait qu'une conséquence indirecte du nombre de suppression de liens depuis le filtre Google Penguin. La mise en place de ce filtre sur l'un de mes sites avait mis sous quarantaine tout ce qui ressemblait un peu trop à une ancre de lien optimisée...

Spamco à volonté

Pour certains, la seule et unique "stratégie" de référencement consiste à repérer les blogs et sites acceptant les liens dans les commentaires, puis à automatiser le dépôt de commentaires sur le plus grand nombre de sites possible. Si le commentaire est effectivement l'allié du référenceur, il dépend d'un nombre de plus en plus conséquent de critères qualitatifs :

  • pas d'ancre systématiquement optimisée,
  • un lien vers une thématique proche ou complémentaire à celle du billet commenté,
  • une longueur et une pertinence suffisantes, etc.

On parle alors de commentaire manuel (voir le site lâche ton com : http://xxx.lachetoncom.fr/), ce n'est plus du spamco puisque ce terme désigne la publication automatique de bouts de phrases piochés dans une base au hasard et servant uniquement de prétexte au dépôt de lien. On peut d'ailleurs retenir la racine du mot, "spam" qui est utilisé pour les courriers "non sollicités". Le commentaire manuel n'a rien de "non sollicité" puisqu'il prend part à la réflexion de l'article...

Mais c'est bien trop demander à certains qui n'ont cure d'enrichir les débats...

Trop pressés de propulser le site de leur client dans les top charts (hummm), ces presseurs de boutons peu scrupuleux n'ont qu'une hâte : recouvrir le web de leur charabia destiné à augmenter le nombre de liens pointant vers le site à promouvoir.

Voilà un exemple de ce que cela peut donner : (cliquer sur l'image ci-dessous pour apprécier le champion du monde de spammeur bourrin)

stickers spamco

Pour ceux qui prendraient le train en route, que peut-on noter de si particulier ? Voici in bref récapitulatif :

  • Même adresse IP pour tous les spamco : au moins, on a pas besoin de faire un traceroute
  • Publication en mode "sulfateuse" : l'automatisation à son paroxysme : une moyenne de 6 commentaires différents sur 6 articles différents en moins d'une minute
  • Des ancres optimisées (c'était en 2012, certes, mais variées quand même)
  • Des commentaires courts et insipides, certains contenant encore les barres de spintax |

Bref, du grand art...

Les risques encourus

Adopter une telle tactique, c'est aller au devant des ennuis, quels qu'ils soient. Et cela n'a pas loupé : une rapide vérification des sites insérés dans la signature, et un constat affligeant : beaucoup de liens pour pas grand'chose.

La capture d'écran ci-dessous montre le profil d'un des sites qui a été "référencé" avec de telles pratiques :

trusflow majestic seo

Que voit-on ? Une centaine de domaines référents, plus de 200 liens, pour un score Trust Flow de 6 !

A titre de comparaison, voici le profil d'un site qui vient d'être lancé et qui bénéficie en tout et pour tout d'un seul lien issu d'un commentaire manuel.

desoptimisation

Légende : 2 liens depuis 1 domaine référent, et un TrustFlow de 9

Les sites utilisant / ayant utilisé les méthodes automatisées pour gagner en visibilité sont actuellement à l'abandon : leur webmaster n'a plus rien publié depuis la fin de l'été 2012, sans doute parce que ces sites ne rapportaient rien et ne donnaient aucun espoir quant à leur rentabilité. Tels sont les risques : en cas de précipitation, tout l’investissement tombe à l'eau.

Conclusion : ce qu'il faut éviter

L'automatisation fait bien évidemment gagner du temps, mais il faut savoir séparer les tâches et mettre en place de vraies stratégies progressives. Si vous souhaitez référencer votre site rapidement, fuyez ces techniques qui mal maîtrisées peuvent irrémédiablement faire bannir votre site ou le pénaliser.

Référencer un site en 24h est possible si on utilise d'autres leviers, que je vous indiquerai au cours du prochain article !