24H référencement, le week-end aussi ?

Les blogueurs publiant leurs billets de façon irrégulière (sinon ce ne sont pas des blogueurs humains mais des robots, à de rares exceptions près), il n'est pas toujours facile de suivre l'actualité en menant une veille stratégique. Twitter est un excellent outil de veille et permet très souvent d'être averti des dernières publications. En effet, de nombreux auteurs donnent la primeur de l'information à leur TL.

Il est également possible de s'abonner aux flux RSS des blogs, mais là encore il ne suffit pas de s'abonner aux fils Atom des outils de publication en ligne, la faute à de nombreux abus de spammeurs et au sacro-saint filtre de détection de contenu dupliqué (duplicate content, ou DC) de Google.

Ma préférence personnelle revient à utiliser plusieurs outils et méthodes. Une fois l'article repéré, le commentaire n'a plus qu'à être soumis à la modération du blogueur.

Modérer les commentaires le week-end

Celui qui rédige un billet le jeudi ou le vendredi peut s'attendre, si son site est populaire, à recevoir de nombreux commentaires en fin de semaine voire le week-end. Or, il n'y a rien de pire, côté stratégie de publication web, car le risque est grand de passer à côté de contributions enrichissantes sur le sujet. Et il est double :

  • Le contributeur ne verra jamais son commentaire accepté et publié : c'est du temps perdu pour lui
  • Le billet ne gagnera pas toute la popularité qu'il aurait pu bâtir (cf. article sur le SMO)

Bien entendu, il faut séparer le grain de l'ivraie. Je pars du principe que l'internaute propose un commentaire intéressant, pas un simple spamco de bourrin. Et encore moins un spamco de bot. Voir à ce sujet les copies d'écran de l'article http://omnireso.fr/post/2012/01/17/Le-SpamCo-ou-commentaire-de-spam

Le risque est donc grand qu'en rentrant de son week-end, le blogueur commence sa routine du Lundi, dont fait partie la modération de son blog, et que votre commentaire se trouve noyé au milieu de dizaines de spam flagrants. Adieu commentaire patiemment rédigé après avoir lu l'intégralité du billet, en essayant d'apporter une touche d'information complémentaire au billet, et en plaçant un joli lien contextuel au milieu d'un paragraphe de quelques phrases...

Référencement en 24 heures ?

Cet objectif de référencement rapide s'avère plus difficilement atteignable que pendant la semaine. Bien évidemment, mon exemple s'applique également aux jours fériés et vacances scolaires...

Spammer un no-life : LA solution ?

Les plus vifs d'esprit auront alors compris que les chances sont plus grandes de gagner des liens (sur des commentaires de billets) auprès de jeunes blogueurs : pas de vie de famille, une vie professionnelle en pleine effervescence avec une e-reputation à gérer, une vie sociale synonyme de double-vie sur Facebook...oui le spam de Djeun's a encore de beaux jours devant lui !