Attirer les visiteurs sur votre site en 24H chrono !

L'article précédent vous a expliqué comment faire indexer son site en une journée.

Il s'agit maintenant de commencer à le positionner sur des requêtes concurrentielles, et le blog des 24 heures du référencement vous propose dans ce billet l'une des meilleures techniques en la matière !

Vous allez découvrir un moyen naturel de donner de la visibilité à votre site en gagnant sur plusieurs critères en même temps :

  • L'acquisition de trafic naturel vers votre site
  • Le positionnement de votre page au sein des résultats des moteurs de recherche

Cette technique de référencement est totalement gratuite mais demande du temps et... un certain talent. En effet, l'adage bien connu des français, "en France, on a pas de pétrole, mais on a des idées" prend ici tout son sens, comme nous allons le voir ci-dessous.

Référencement créatif gratuit

La gratuité est souvent fictive si l'on considère que le temps est une denrée rare donc précieuse ! ("Le temps, c'est de l'argent !") Par contre, le facteur temps est identique pour tout le monde, il est universel et s'applique uniformément à tous les individus de nos sociétés industrialisées. 

La méthode que nous vous révélons maintenant exige également du talent et/ou des compétences rédactionnelles. Car il s'agit en effet de rédiger des articles ! Plus précisément, des accroches qui vont donner envie à l'internaute de cliquer sur un lien pour en savoir plus... Mais pas n'importe comment, comme cela vous est maintenant expliqué en détail :

  • Vous avez un produit ou un service à vendre 
  • Vous souhaitez fonder une communauté (association, fans d'artistes, professionnels d'un secteur d'activité...)
  • Vous désirez faire reconnaître votre expertise en travaillant sur votre personal branding et/ou votre e-reputation (en savoir plus)

La mise en application de nos recommandations passe par un rédactionnel de qualité, qui amènera l'internaute à diffuser votre message sur internet. Avec le succès que l'on connaît des plateformes sociales comme Facebook, Twitter ou Google+, il est capital d'utiliser ces réseaux sociaux comme leviers de visibilité.

Il s'agit donc de proposer un contenu qui, selon le principe du bouche à oreille, sera repris un peu partout sur le web. On parle alors de marketing viral. (Quelques exemples)

La plus grande difficulté consiste à produire une information qui soit adaptée à ce type de communication : il faut en effet que le message soit adapté aux paramètres et à l'audience du support que vous utilisez, qu'il réponde à un besoin (créer le besoin demande des compétences supplémentaires en marketing/webmarketing, pour le moins), qu'il s'inscrive dans une démarche réfléchie (on parle de stratégie de communication, CF interview d'un consultant indépendant ici), et qu'il apporte une plus-value aux internautes.

Faites connaître votre produit ou service

La première chose est d'en parler en termes vendeurs, sans faire de promesses qui ne pourront être tenues. Les impératifs à connaître pour optimiser cette étape sont les suivants :

  • Rédigez une lettre de vente ou un descriptif original, en terme de formulation. Laissez-de côté le réflexe du copier-coller, car les moteurs de recherche dévalorisent les textes qui sont dupliqués sur internet : vous n'arriverez pas à bien positionner votre fiche-produit sur le web.
  • Écrivez avec style ! Même si votre texte est introuvable ailleurs, il doit avant tout remporter l'adhésion du lecteur. S'il est ennuyeux et que l'internaute en abandonne la lecture pour quitter le site, vous perdez non seulement un acheteur potentiel mais certains outils de tracking statistique retiendront (dans leurs logs) un taux de rebond trop élevé. En conséquence de quoi, un moteur comme Google pourra déclasser votre page en tirant la conclusion que votre contenu n'est pas qualitatif !

Une fois l'article vantant le produit ou le service en ligne sur votre boutique en ligne ou votre site d'entreprise, il s'agit d'éveiller l'intérêt du public sur internet pour susciter la visite. Pour cela, il va vous falloir rédiger d'autres textes (accroches), encore plus percutants, qui vont extraire les internautes de leur "bulle sociale" pour les amener sur vos pages. Ces accroches devront être très courtes, de l'ordre de la centaine de mots (une ou deux phrases). Ce sont elles qui vont inciter le lecteur à cliquer sur le lien ! En d'autres termes, ces amuse-bouches doivent être à l'image du contenu vers lequel ils dirigent le visiteur, faute de quoi vous aurez perdu votre temps à créer du contenu qualitatif qui ne sera pas lu !

Transformer un internaute en visiteur

Vous l'aurez compris, l'exercice consiste à amener le plus d'internautes possible sur ses propres pages. Pour prendre une analogie simple, on peut considérer Internet, dans son ensemble, comme un océan. Il vous faut attirer la population internaute dans vos filets. On parle souvent de pêche en matière de référencement social, mais la comparaison trouve vite ses limites. En effet, alors que le poisson, une fois pris à l'hameçon, dans un filet ou dans une nasse, se trouve voué à une mort certaine, il n'en va pas de même avec vos visiteurs ! Ceux-ci ont en effet le choix de quitter la page à tout instant. Voyons d'abord comment capter l'attention de l'internaute sur les réseaux sociaux :

Utiliser Facebook :

Screenshot de partage sur Facebook

Légende : "Le membre 24 heures référencement a partagé un lien il y a 21 heures" (Notez aussi les "Like" : J'aime)

Crédit photo : http://www.24-heures-referencement.fr, Mai 2012

Plus les membres utilisateurs ont des amis sur ce réseau social, plus ils sont sollicités par un flux récapitulant toutes les données publiées par leurs connaissances. On parle de "mur" Facebook. Certains comptes possèdent plusieurs centaines d'amis. D'autres (entreprises, personnalités, marques...) plusieurs milliers. Il est alors très très difficile de se faire remarquer sur leurs murs. Une des techniques les plus utilisées consiste à "faire le buzz" en publiant une nouvelle à sensation. Utilisant souvent l'actualité, le buzz repose sur certains traits humains pas toujours nobles (mesquinerie, jalousie, avidité, méchanceté voire cruauté...) et se trouve souvent relayé par moquerie, goût du commérage ou voyeurisme (érotisme, pornographie voire déviances comportementales).

Mais le buzz peut aussi surfer sur la cupidité. On peut souvent lire des messages faisant mention de "bons plans". Si dans le même texte vous trouvez les termes "j'en profite !", "à saisir vite", "je saute sur l'occasion" ou autres expression racoleuses, il s'agit probablement d'incitations de mauvaise qualité reposant sur des techniques de vente galvaudées, qui ne donneront pas de bons résultats. En effet il y a fort à parier que l'émetteur du message sur-vende son produit ou service, et donc fasse des promesses qui ne seront pas tenues.

Je rappelle que cet article parle d'acquisition de trafic naturel ET de positionnement. Il ne s'agit pas de leurrer les internautes en les faisant venir sur vos pages pour qu'ils fuient aussitôt en se promettant de ne plus jamais y revenir ! Ce type de pratique "one shot" est à proscrire dans la démarche qualitative argumentée ici.

Au contraire, si la page accueillant les visiteurs (landing page) est de bonne facture et leur fournit des informations utiles, le cercle vertueux peut se mettre en place : les internautes vont retenir l'adresse de votre site, mettre votre page en favoris ou s'abonner aux informations (flux RSS, newsletter) pour bénéficier de vos produits/services et pouvoir revisiter votre site ultérieurement; ils accorderont du crédit à votre message sur internet en le notant, le commentant et par le relais qu'ils feront en republiant votre message auprès de leur propre communauté d'amis et de fans.

Utiliser Twitter :

Le service en ligne qui a popularisé le micro-blogging impose une limite rédactionnelle de 140 caractères, ce qui demande un effort supplémentaire de concision et de créativité pour convaincre les Twittos de cliquer sur le lien en si peu de mots ! D'autant plus si vous utilisez un raccourci d'URL que certains internautes n'apprécient pas (car on ne voit pas l'adresse du site de destination en clair).

Photo d'écran de partage RT sur twitter

Légende photo : Partager sur Tweeter, cela s'appelle Re-tweeter (RT) et c'est symbolisé par la petite flèche verte en haut à droite de chaque message / tweet.

Crédit photo : www.24-heures-referencement.fr, Mai 2012

Utiliser Google+ :

En publiant auprès de vos cercles, vous pouvez indéniablement agir sur le positionnement de votre page (mais dans quelle mesure ?). Utilisé par un public un peu plus "averti" que celui de Facebook, Google "plus" est un réseau social apparu sur le tard mais qui a toutes les chances de prendre de l'ampleur, donc à ne pas négliger pour autant.

Comment faire venir les visiteurs : différents leviers de rédaction web

Les principaux moyens pour capter l'attention de son auditoire et l'engager dans une action (ne serait-ce qu'aller visiter votre page) sont les même, quelque soit le média :

  • L'humour / La plume (le style)
  • Le partage/ échange (réflexions, polémiques, arguties...)
  • L'autorité (la reconnaissance par le public)
  • L'évènement de nature exceptionnelle
  • L'actualité

Toujours dans l'optique de faire connaître le produit ou le service que vous commercialisez, utilisez tous les éléments que vous maîtrisez !

Convertir une impression en clic (engagement)

Imaginons un membre du réseau social Facebook en train de naviguer parmi les dizaines de notifications, de messages et de changements de statut publiés par ses amis.

Comment faire pour qu'à la lecture de votre accroche, il se sente une irrémédiable envie d'approcher le curseur de sa souris de votre lien et de cliquer dessus ? Entre l'affichage de votre publication sur son écran, sa lecture et la conversion en clic vers votre page, il y a... votre mise en bouche ! Cet aperçu gouteux du plat délicieux à venir, cette promesse d'un besoin bientôt satisfait, d'une curiosité repue ! Je sens vos papilles en éveil ;-) Allons plus loin et plus concrètement en évoquant un cas concret...

Par exemple... LE PRIX !

Proposer une offre promotionnelle temporaire, à l'occasion d'un évènement par exemple, est en effet un des meilleurs moyens de faire venir les internautes sur votre site. Dans la perspective de faire bénéficier vos visiteurs les plus réactifs de prix avantageux sur des produits ou services de votre catalogue, le rédactionnel de type évènementiel publié sur les réseaux sociaux est un allié majeur. Afficher une réduction limitée dans le temps pour des produits grand public via Facebook est un excellent moyen d'attirer les visiteurs et de faire connaître votre site, de façon gratuite et totalement naturelle.

Conclusion

En utilisant la technique largement explicitée au cours de cet article sur l'acquisition de visiteurs, vous disposez de nombreuses ressources pour éveiller l'intérêt des visiteurs amenés à lire votre accroche sur les réseaux sociaux.

Une fois leur curiosité piquée au vif, transformez ces nouveaux visiteurs en acheteurs et en lecteurs réguliers grâce au contenu qualitatif que vous placez au sein de vos pages !

Nous venons d'aborder comment le SMO (Social Media Optimization) peut vous permettre d'attirer un public qualifié sur votre site en un temps record. Le web 2.0 permet de cibler une audience très large en quelques heures seulement. Et pour optimiser les chances de convertir cette population en trafic vers votre site, qui lui-même sera converti en revenu suite à la vente de prestations ou de produits, faites appel à des professionnels : rédacteurs, concepteurs-rédacteurs (voir ce site), publicitaires, agences de communication...

PS :

Au fait, merci de répondre dans les commentaires à la simple question suivante : "Comment êtes-vous venu sur le site ?" Afin de déterminer quelle est l'accroche qui vous a motivé à cliquer sur le lien ;-)